2.png

Vers une couverture vaccinale universelle comme pierre angulaire de la santé et du développement en Afrique

La Conférence ministérielle africaine sur la vaccination se tiendra les 24 et 25 février à Addis-Abeba, en Éthiopie.

Les dirigeants africains, dont des ministres africains de la Santé et des Finances, se réuniront à Addis-Abeba et feront de cette conférence une plate-forme solide qui permettra aux gouvernements de démontrer leur engagement à élargir l’accès aux vaccins à travers le continent. L’événement rassemblera également des militants, des experts techniques, des responsables politiques, des donateurs et des journalistes et visera à déterminer les meilleurs moyens de faire progresser la vaccination à travers l’Afrique pour que chaque enfant ait accès aux vaccins dont il a besoin.

L'accès universel à la vaccination est l'un des principaux facteurs qui permettront à l'Afrique d'atteindre son plein potentiel, en améliorant les soins de santé, en stimulant la croissance économique et en donnant aux générations à venir les outils dont elles auront besoin pour progresser. La vaccination est l'une des solutions de santé les plus rentables à l'échelle planétaire, présentant de réels avantages en matière de santé et de développement. Les vaccins ont permis de réduire de plus de moitié la mortalité infantile en Afrique entre 1990 et 2012, contribuant à sauver des millions de vies. En outre, la vaccination apporte des retombées économiques, en réduisant les coûts des soins de santé et en favorisant la productivité.

La conférence sera organisée par les bureaux régionaux de l’Organisation mondiale de la Santé pour l’Afrique et la Méditerranée orientale en collaboration avec l’Union africaine, ce qui reflète le profond désir d’améliorer l’accès à la vaccination à travers le continent.

La conférence comprendra des séances qui porteront notamment sur le financement durable de la vaccination, le rôle des communautés dans la couverture vaccinale et la demande de vaccins, la consolidation des systèmes en vue d’améliorer la santé de l’enfant et l’utilisation de partenariats régionaux afin d’obtenir une couverture vaccinale élevée et équitable.

 

 

dernières nouvelles